Editions Sefraber

Auteurs
Faire un livre chez Sefraber et contrat Imprimer Email

 

 

CONTRAT  TYPE  à  lire  attentivement  avant de  nous contacter

CONTRAT  D’EDITION

Rédigé  conformément aux  dispositions du CPI - loi 92-597 du 1.7.92,- décret 95-385 du 10.4.95

Entre  les  soussignés :

La  Sarl «  SEFRABER »  société à responsabilité limitée  au capital de 9.000 €  dont le  siège  social est  (  en cours de transfert )  : 24, rue des Cardeurs- 66000- PERPIGNAN - France  inscrite  au registre  du commerce  des sociétés  VESOUL / GRAY  sous le numéro  492 799 747  représentée  par  Monsieur   Yves Julien PESCHEUR , en qualité de gérant,

ci-dessous  dénommée  l’éditeur.

D’une part,

ci-dessous  dénommé  l’auteur.

D’autre Part.

Il a  été  convenu ce  qui suit :

Art 1er- L’auteur cède  à titre exclusif  à  l’éditeur, qui accepte, le  droit d’imprimer  publier, de  reproduire et de  vendre ledit ouvrage  sous toutes  formes d’éditions et  de  tous  formats ,en toutes  langues et en tous pays, à  tirage limité ou non , un  ouvrage  intitulé :

- L’éditeur est habilité à accorder à des tiers, tant en France qu’à l’étranger,  et le cas échéant, par voie de cession, toutes les autorisations de reproduire et de représenter, de publier et d’exploiter dans la limite des droits qui lui sont conférés par le présent contrat.

Dés à présent, les parties se sont mises  d’accord pour  céder les  droits  d’édition et de diffusion de cet ouvrage  en Algérie  à  la  SARL  SEFRABER-ALGERIE, auquel  cas  L’auteur percevra ses droits  de  10%  en dinars algériens pour les  ouvrages vendus en Algérie.

- L’auteur s’engage à communiquer à l’éditeur toute demande qui lui serait faite par un tiers.

Les «  dédicaces » seront  organisées  conjointement  par les parties , avec un délai minimum de trois mois nécessaires  à la mise en place  de la manifestation.

 

- De  son coté,  la  société des éditions  franco-berbères s’engage  à assurer à ses  frais la publication en librairie de cet ouvrage et s’emploiera à lui procurer, par une diffusion dans le public et auprès des  tiers susceptibles d’être intéressés, les conditions favorables à son exploitation sous  toutes  les  formes. En cas d’exploitation directe par l’Editeur des  droits cédés  au présent article,( droits de reproduction et d’adaptation graphiques, droits de traduction, droits  d’adaptation et de traduction autres  que graphiques, intervention   dans une oeuvre multimédia , droit de reprographie au sens  de l’article L.112-10 alinéa 3 du CPI , droit de prêt et de location , droits de représentation, )  un  avenant  devra  être  signé  par  chacune  des parties précisant les calculs  des  différents  droits .

- L’éditeur est habilité à accorder à des tiers, tant en France qu’à l’étranger, et le cas échéant, par voie de cession, toutes les autorisations de reproduire et de représenter, de publier et d’exploiter dans la limite des droits qui lui sont conférés par le présent contrat.

Art 2- Cette cession est  consentie  pour la durée de la protection du droit d'auteur (pendant la vie de l'auteur et 70 ans après sa mort ).  sur  l’ouvrage  dont il s’agit, sans préjudice de ce  qui sera  dit  aux  articles 6, 9, et 10  ci-après concernant les  rééditions éventuelles.

Art 3 – L’auteur  garantit la  jouissance des  droits par lui cédés à l’éditeur et s’engage à la défendre contre tous les  troubles, revendications  et évictions  quelconques.  Il déclare notamment  que  son ouvrage est  original et ne contient rien  qui soit  susceptible d’engager la responsabilité de l’éditeur à l’égard des  tiers.

Art 4- L’auteur  à remis à l’éditeur,  le                                  un Fichier Word définitif, soigneusement revu et mis au point pour l’impression de façon à réduire au minimum les frais de correction.

L’auteur déclare conserver un double complet de son manuscrit.

En cas de corrections  importantes dans la phase de mise en page, l’éditeur et l’auteur se mettront d’accord pour en répartir la charge.

 

Lire la suite...
 
Partager cet article
Albert Naour Imprimer Email

Né à Locunolé, puis adolescent à Tremeven dans le Finistère sud, Albert Naour, jeune paysan breton fut contraint de faire son " service militaire " en Algérie. Il avait 21 ans en 1956. Comme des milliers de jeunes, il est sorti traumatisé de cet épisode dramatique qui a duré pour lui 20 mois.Habitant à Clohars-Carnoët, il s’est tu pendant 48 années. Puis, dans un premier livre : « La jeunesse d’Albert », écrit avec Marcel Gozzi, en 2008,il a raconté avec sincérité son aventure algérienne. Et maintenant, avec       « Retour à El Maïn », il retrouve les lieux où il a vécu un rude passé, et apprécie l’accueil et l’amitié du peuple kabyle et le pardon des offenses, au-delà du ressenti.  -

Le  live Retour à El Maïn  est coédité  avec Marcel Gozzi.

 
Partager cet article
Anissa Mohammmedi Imprimer Email

Née à Alger et originaire de kabylie, Anissa Mohammedi , poétesse d'expression bilingue ( français-kabyle ) est lauréate de nombreux prix de poésie. Après des études de biologie à l'université  de Tizi-Ouzou, elle enseigne le français au lycée avant de s'établir en France en 1999. Ellle a participé  à de nombreuses  manifestations littéraires et culturelles en France et à l'étranger et collaboré à différentes revues littéraires. Elle anime également des ateliers d'écriture et de lecture dans divers espaces pédagogiques.Elle  a publié plusieurs recueils  depuis 1996  et plusieurs coéditions  au Québec.

 
Partager cet article
Aomar Aït AIder Imprimer Email

Aomar Aït AIDER est né en 1955  à AGHRIB, Willaya (Préfecture) de TIZI-OUZOU - Algérie. Scolarisé d’abord dans sa Kabylie natale, l’auteur obtint un diplôme d’études supérieures en Physique à l’université d’Alger, avant de se rendre en France pour y préparer un doctorat en Mécanique des fluides. Il  est actuellement enseignant chercheur à l’université de Tizi Ouzou.

 
Partager cet article
Arezki Metref Imprimer Email

Arezki MetrefArezki Metref est journaliste et écrivain. Il a écrit pour les principaux titres de la presse nationale algérienne jusqu’en 1993, année de son départ en France où il a publié une dizaine d’ouvrages : romans, poésies, théâtre, essais.

 
Partager cet article
Amar Mezdad Imprimer Email

Il fait l’unanimité. Demandez à n’importe quel universitaire spécialisé dans la littérature kabyle ou à n’importe quel écrivain ou lecteur, qui est le meilleur romancier d’expression amazighe, la réponse sera sans l’ombre d’un doute : Amar Mezdad.

En plus d’être l’écrivain qui manie le mieux la plume en tamazight, Amar Mezdad est également l’écrivain de la même langue qui écrit et édite le plus de livres. Deux (entre romans ou recueil de nouvelles) toutes les deux à trois années. Un véritable exploit quand on sait combien il est difficile de noircir une page blanche rien qu’à partir de son propre imaginaire et sans aucune matière de base comme c’est le cas quand il s’agit d’essais ou de témoignages.

Amar Mezdad qui a, jusque-là, écrit, exclusivement, en tamazight, vient de rebondir en traduisant l’un de ses livres en langue française. Amar Mezdad vient, en effet, de mettre sur le marché son recueil de nouvelles, intitulé « Tughalin ». Le livre en français porte le même titre : « Le retour ». Des universitaires connus dans le domaine amazigh ont prêté main forte à l’auteur dans le travail de traduction de ses textes littéraires d’une rare beauté et d’une authenticité certaine.

C’est la première fois que l’un des livres d’Amar Mezdad, qui a toujours écrit en tamazight, est traduit en langue française. Le dernier roman écrit et publié par cette référence dans l’écriture littéraire amazighe, est le livre intitulé « Yiwen wass deg tefsut ». Ce roman a été publié en 2015. Avant cela, Amar Mezdad avait publié de nombreux autres romans et recueils de nouvelles comme : « Tettdilid ur d tkeccem », « Ass-nni », « Tughalin », « Tagrest Urghu », « Id d was », « Tafunast igujilen », etc.

 
Partager cet article
Boualem Messouci Imprimer Email

Boualem MessouciBoualem MESSOUCI est né en 1951 à Aït Weghlis, dans la vallée de la  Soummam ( BGAYET)   Il a enseigné les  mathématiques, il est  aussi parolier de plusieurs chanteurs locaux.

 
Partager cet article
El Ghazi Lakbir Imprimer Email

El Ghazi Lakbir est né en mai 1965, dans un petit village dit Tabouhout, de la région d’Aghbalou-n-tserdane, au Moyen Atlas au Maroc. Il était obligé de quitter sa famille très tôt pour faire ses études. Licencié en géologie à la faculté des sciences de Meknes, il s’intéressait à la culture en général et à la poésie en particulier depuis son jeune âge Il est l’auteur d’INUZAR (recueil de poésie) publié en 2007 par l’IRCAM  Il a fait un mémoire sur l’opérationnalisation des jeux traditionnels à l’école.

 
Partager cet article
Fahim Messaoudene Imprimer Email

Fahim à plusieurs cordes à son arc, en plus d’être poète, il est aussi animateur, fabuliste et reporter, il a obtenu son D.E.U.A en électronique l’année 2004, il a une passion dévorante pour la culture en général et la culture berbère en particulier.Fahim Messaoudène, un jeune poète de l’expression berbère, âgé de 33 ans, natif du village IGUERSAFENE, un grand village situé sur le versant ouest de l’Akfadou. Il est administrativement dépendant de la commune d’Idjeur sis à une cinquantaine de kilomètres du chef-lieu de la Wilaya de Tizi-Ouzou.

 
Partager cet article
Emma Poirret Imprimer Email

azer

 
Partager cet article
Faredj Amrouche Imprimer Email

.Faredj Amrouche naquit en 1983 au village Ihitossène, dans la région des Ait Yedjar située dans le Haut-Sébaou ; un village de forgerons soufis. Après un bref passage de huit ans à l’école où il apprit à lire et à écrire l’arabe et le français, il se consacra au métier de ses ancêtres, les poètes-forgerons ; et, les circonstances aidant, il assimila convenablement sa langue maternelle. Il commença à composer ses premiers vers à l’âge de quinze ans. Il ne s’arrêta depuis à donner libre inspiration à son âme de poète et de participer à différentes manifestations culturelles.

 
Partager cet article
Hocine Belhocine Imprimer Email

Hocine BelhocineHocine BELHOCINE est né le 28 Juin 1949 à BOUKHALFA à 5km de TIZI-OUZOU.Enfant, il effectue ses études primaires dans le système français de l'époque. Après l'indépendance de l'Algérie,il est étudiant et rentre à l'EN d'Instituteur de TIZI , ce qui lui a permis d'effectuer 33 années au service del'enseignement en Algérie . dont 4 en France dans le cadre d'un accord culturel.

Lire la suite...
 
Partager cet article
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3
Creation site internet : Noviatis
© Netizis Web Solution