Tumast.Tazrigt.Amazigh

METEO DE NANCY

Qui est en ligne ?

Nous avons 9 invités en ligne

Sorties 2021

 

Tussnakt - Mathématiques en Tamazight

 

 

Tislit n Unzar - Tamazight Latin -

 

Inzan n Imazighn - Proverbes Amazighs

Tumast Tazrigt Amazigh Imprimer Email

Pour  faire lire, écrire,compter, parler, chanter,

et surtout rêver en tamazight !

 

 


 

 
Partager cet article
La langue maternelle des immigrés n’est pas l’arabe Imprimer Email

La langue maternelle des immigrés n’est pas l’arabe

Par Tassadit YacinePierre Vermeren et Omar Hamourit

Lors de son discours contre le séparatisme début octobre, Emmanuel Macron a proposé de mieux enseigner l’Arabe à l’école. Le ministre de l’éducation nationale a précisé ensuite qu’il fallait garder cet enseignement dans le cadre de l’école de la République pour éviter de le voir récupéré par des structures périscolaires parallèles dispensant un message plus religieux que linguistique. Mais aucun ne semble s’être interrogé sur la pertinence, et même le danger, d’associer une langue (l’arabe) et une religion (l’islam). L’arabe n’est pas la langue maternelle des immigrés.

Dans une atmosphère politique marquée par l’horrible décapitation d’un enseignant (que rien ne peut justifier et que nous condamnons de toutes nos forces) et par la lutte contre le « séparatisme », le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer, après Najat Vallaud-Belkacem a exprimé, le 6 octobre 2020, sa volonté de renforcer et de normaliser l’enseignement de la langue arabe dans le cadre de l’école de la République, pour éviter, disait-il, que des structures périscolaires parallèles s’emparent de cet enseignement et dispensent un message plus religieux que linguistique.

Lire la suite...
 
Partager cet article
Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République française: Pourquoi vous acharnez à « arabiser » et à déraciner les Amazighs de France? Imprimer Email

Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République française: Pourquoi vous acharnez  à « arabiser » et à déraciner les Amazighs de France?

 

Monsieur le Président,

Lors d’une interview que vous venez de donner en direct au média Brut, ce samedi 5 décembre, en vous interrogeant sur le projet de loi sur l’enseignement de la langue arabe, vous avez déclaré, tout à fait à l’opposé du vôtre discours du Mulhouse de 18 février dernier : « On a énormément de jeunes dont les familles parlent arabe, parfois les deux parents, dont la culture familiale est en arabe. Et ils apprennent dans l’école de la République le français. Ils vont perfectionner l’apprentissage de leur langue maternelle ou familiale à l’extérieur car la République leur offre peu d’espaces pour cela ». Vous avez ajouté que: « quand votre enfant parle arabe, c’est une chance pour la France, ça a quelque chose à apporter à notre pays (…) », en vous alignant parfaitement sur les propos de M. Jack LANG, président de l’Institut du Monde Arabe (IMA), qui avait affirmé auparavant que la « langue arabe est une langue et un trésor de France ». Cependant,, ce que vos ministres, vos conseillers et votre excellence, vous entêtez à ignorer c’est que la deuxième langue réellement parlée en France, ce n’est pas la langue arabe, sinon  la langue amazighe, et plus concrètement, les variantes dialectales de cette langue, comme viennent de bien le souligner trois éminents chercheurs français, en l’occurrence Tassadit YACINE, Pierre VERMEREN et Omar HAMOURIT. En effet, ces derniers ont eu le courage de souligner dans un récent article que « la langue maternelle des immigrés n’est pas l’arabe »(1). Et par extension, la langue maternelle de la plupart des citoyennes et des citoyens français d’origine nord-africaine est, sans aucun doute, la langue amazighe (déjà officielle au Maroc et en Algérie) et c’est précisément ce que j’avais signalé à votre ministre de l’Europe et  des Affaires Étrangères lors de sa récente visite au Maroc. Je lui avais précisé explicitement que le fait de continuer à ignorer les légitimes requêtes des Amazighs, vous continuez à déformer «la vérité historique» des pays d’Afrique du Nord. De ce fait, vous continuez à provoquer  de l’aliénation culturelle et le déracinement identitaire des jeunes français issus de l’émigration nord-africaine, et par conséquent, vous entêtez à les condamner à alimenter le radicalisme islamiste et le séparatisme religieux. Des fléaux à l’origine des horribles attentats terroristes dont votre pays est devenu la cible privilégiée et qui menacent sérieusement la paix et la sécurité de l’Hexagone et de celle de l’Europe (2).

Lire la suite...
 
Partager cet article
Tislit n Unzar Imprimer Email

Slimane ZAMOUCHE

est né en 1971 à Béni-Ourtilane Willaya  de Sétif - Algérie. Universitaire,  Poète-écrivain. Il vit et travaille en Algérie où il milite pour la  cause amazigh, la démocratie et les droits de l’Homme.la publié deux recueils de poésie "Udan n tegrest" ou les nuits d' hivers aux éditions HCA / 2003, " Inagan",ou les témoins aux éditions HCA / 2004.et un roman "Agellil d yenffuten yelhan" ou Le pauvre et les bons esprits: Roman historique, philosophique, social et  sentimental. Retrace une vie d'une famille Kabyle vivant au début du 20eme siècle. Où les tabous sociaux et religieux sont  fortement mis en éclairage : conflit de génération, condamnation de femme etc... aux éditions HCA / 2007.

 
Partager cet article
Inzan n Imazighn - Proverbes Amazighs Imprimer Email

Omar Choukri  est  né  au Maroc en 1971 dans la région de Midelt. Son livre  sortira  en  Mai 2020, il sera notre premier livre d'un auteur Amazigh  Marocain.

Les proverbes amazighs sont innombrables et témoignent de la grande richesse de la culture amazighe et de son ancienneté. Ils témoignent aussi d’une civilisation qui a forgé à travers les siècles, un humanisme des plus évolués. A dominante rurale et transmis oralement par les anciennes générations, les proverbes amazighs comme tout le patrimoine culturel amazigh sont soumis à l’usure du temps et aux vicissitudes de l’histoire.

 
Partager cet article
Creation site internet : Noviatis
© Netizis Web Solution